Jouons à cache-cache avec les déchets dans la salle de bain !

Dans cet article nous allons passer au crible les produits de la salle de bain. C’est une des pièces où se cache beaucoup de déchets et cela sans vraiment nous en rendre compte.

Pour remettre en question les produits classiques que l’on peut trouver dans une salle de bain il faut s’intéresser à la composition et au packaging des produits. C’est ce que nous verrons dans les deux premiers points de l’article. Nous pourrons ensuite passer au côté plus « fun » : les alternatives possibles.
Les déchets emballages… très nombreux ;

Plus vous avez de produits dans vos placards, plus vous aurez de déchets ! C’est quand je me suis rendue compte de cela que j’ai réduit drastiquement le nombre de produit que j’avais.
Shampoing, après shampoing, gels douches, crèmes de jour, crèmes de nuit, masques, exfoliants, soins pour les cheveux, pour la barbe, crèmes pour le corps, crèmes pour les mains, crèmes pour les pieds, maquillages, démaquillants, cotons, cotons-tiges… et j’en oublie certainement !

En y pensant c’est fou le nombre de produits que les marques peuvent nous vendre. Et avec… les déchets qui vont avec bien évidemment ! Car tout ça est généralement bien emballé, dans son pot et la boite en carton dans lequel le pot se trouve et un petit peu de plastique en plus en fonction des produits.

Tout ça constitue généralement une part non négligeable de nos déchets. Pour limiter la quantité de déchets plusieurs options :
- Quand c’est possible prendre le format familial
- Opter pour des produits « tout en un », par exemple une crème pour le visage qui va aussi bien pour le jour que pour la nuit.
- Remettre en question l’efficacité de certains produits, par exemple l’après-shampoing (ils n’ont jamais marché sur moi) et arrêter de les acheter.

- Réduire la fréquence des shampooings (vos cheveux vous diront merci) / ajouter de l’eau au shampooing (il sera plus facile et rapide à rincer et vous ferez des économies d’eau)
- Remplacer les produits exfoliants par un massage au gant de crin ou à la brosse (une serviette bien rêche marche aussi très bien).
- Choisir des produits solides : pour plus de détail RDV dans la dernière partie de l’article.

La composition… pas très clean

Avez-vous déjà essayé de lire, et accessoirement de comprendre, une étiquette d’un produit d’hygiène ?
Avant de m’intéresser aux sujets de l’environnement, j’avais toute une panoplie de produits très classiques dans ma salle de bain. Un jour sous la douche, par curiosité, j’ai regardé la composition de mon shampoing d’époque (le très célèbre shampoing antipelliculaire).
Bon… autant vous dire que je n’ai pas tout compris. Néanmoins certains mots m’ont paru un peu agressif. Il m’a suffi de taper « composition H&S » pour me rendre compte que mes doutes étaient justifiés. Voici son comparatif des substances toxiques réalisés par UFC Que Choisir : Voir l'image 2

Pour un produit que j’utilisais plusieurs fois par semaine, je trouvais le risque trop élevé.

Allergènes en tout genre, perturbateurs endocriniens, produits irritants, métaux lourds… un bon petit mélange présent dans les produits que nous mettons à même notre peau !

C’est bien beau tout ça, alors comment choisir me demanderez-vous ?

A moins de devenir chimiste et de connaitre toutes les molécules, je vous conseillerais :
- Soit de télécharger une application qui note les produits en fonction de leur composition. Selon le site Infodurable, les meilleurs applications sont : QuelCosmetic, Yuka ou INCI Beauty
- Soit de prendre ses produits plus simples : rdv dans la prochaine partie pour plus de détails.

Des alternatives produits alternatifs existent

De nombreuses marques, pour beaucoup françaises, ont vu le jour, composés d’ingrédients sains et permettant de limiter la quantité de déchet. Vous pourrez trouver sur internet ou tout simplement dans les boutiques comme La vie claire à Maisons-Laffitte, Biocoop Greendy à Sartrouville ou encore Day By Day à Sartrouville.

Ces marques alternatives proposent :
- Des savons, shampoings déodorants et dentifrice solides qui remplacent les produits traditionnels, il est possible de devoir en tester plusieurs avant de trouver « celui qui va ! »
- Des cotons lingettes lavables à la place des cotons jetables. C’est le changement le plus facile, surtout lorsqu’on n’aime pas toucher le coton.
- Des oriculis en remplacement des cotons tiges.
- En crème pour le corps et le visage, personnellement j’utilise du gel d’aloé vera ou de beurre de karité en fonction, mais cela va surtout dépendre de votre type de peau. Les huiles font aussi très bien l’affaire (argan, amande douce, etc.)
- Brosse à dent en bois à tête amovible pour limiter les déchets

Cette liste est bien sur non exhaustive. Certaines solutions vous conviendront, d’autres non. Je vous invite à tester et à garder ce qui Jouons à cache-cache avec les déchets dans la salle de bain !

Article apparu dans MLDD - Maisons-Laffitte Développement Durable ➡https://bit.ly/3sEh4gZ

Code Postal: 78
Annonce créée 31 mar. 2021

Commentaires (0)

Vous devez vous connecter pour envoyer un nouveau commentaire.