Le château de Maisons-Laffitte retrouve son écrin de verdure

Les jardins du château de Maisons sont enfin terminés. Après 1 an de travaux, la bâtisse retrouve « son écrin végétal » comme l’explique le Centre des Monuments Nationaux (CMN).

« On rend la noblesse au parc. C'est un véritable lieu de promenade qui est rendu aux habitants du voisinage et de plus loin. » - Philippe Bélaval Président du Centre des Monuments Nationaux

Ces travaux d’envergure, d’une valeur de 4 M € ont consisté au réaménagement paysager du parc, à la restauration des maçonneries et aux travaux d’accompagnement de la restauration du mur de soutènement de la terrasse sud. Ce réaménagement paysager a été conçu et mis en place par l’équipe de maîtrise d’œuvre de Stefan Manciulescu, architecte en chef des Monuments Historiques, et Louis Benech, paysagiste.

Large campagne de restauration
Cette opération de réhabilitation s’inscrit dans la continuité d’une large campagne de restauration et de mise en valeur entamée depuis 2016, au cours de laquelle la façade sur cour, la cour d’honneur, le portail, les murs bahuts et les grilles de clôture ont déjà été restaurés. Concernant le parc, ce dernier avait lui aussi besoin d’entretien notamment à cause des dégradations causées par la pyrale du buis : « Le jardin a connu une dégradation accélérée qui a commencé par la pyrale du buis et la dégradation du mur bâti nécessitait, de toute façon, de grands entretiens », nous expliquait Virginie Gadenne, administratrice du moment, en avril dernier, pendant les travaux.

L’objectif de ces travaux était également de remettre le château dans une bulle. En effet, avec l’urbanisation massive à partir de XIXe siècle, les jardins ont beaucoup perdu en surface – le domaine ne représente plus que 2 % de ce qu’il était à l’époque – et les différentes vues ont été altérées par la ville.

« Le poids de l'urbanisme sur ce domaine nous a poussés à réduire les surfaces de gravier et à augmenter les surfaces vertes. On ferme un petit peu l'écrin végétal afin que ce château puisse exister »

Stefan Manciulescu - Architecte en chef des Monuments Historiques
Un chantier en cinq étapes
Le chantier s’est articulé autour de cinq grandes étapes : le remodelage du fond de la perspective du jardin côté Seine, la recomposition des allées et parterres autour du bassin (restauré et remis en eau avec ses 39 jets), la révision des alignements de tilleuls, la restauration de la terrasse sud et sa transformation en promenade d’agrément ainsi que la redéfinition de l’avant-cour et la remise en état de ses pelouses.

Les travaux de réaménagement du parc ne s’arrêtent pas là. La restauration de la terrasse sud va se poursuivre avec la consolidation des balustrades, etc., grâce à un mécénat de compétence avec l’entreprise Lefèvre, filiale du groupe Aurige, jusqu’en 2025.

Source :
Actu.fr-Ile de France

Par Juliette Vignaud
Photo : ©78actu – J.V.

Type d'annonce:
Professionnel
Association
Particulier
Code Postal: 78600
Annonce créée 28 sept. 2021

Commentaires (0)

Vous devez vous connecter pour envoyer un nouveau commentaire.